Pleins feux sur Nadia Myre, une artiste algonquine engagée

par dans Communauté

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le 21 juin est la Journée nationale des peuples autochtones. C’est une occasion spéciale qui nous permet de célébrer l’apport unique du patrimoine et des réalisations des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Une tradition dans le Corrid’Art

Au siège social d’Énergir, le long corridor hébergeant nos salles de réunions est aussi surnommé le Corrid’Art, puisqu’on y expose tout au long de l’année des oeuvres d’artistes variés selon différents thèmes. Et depuis le 21 juin 2017, on débute la période estivale avec l’exposition de toiles d’artistes autochtones en collaboration avec Les Productions Feux sacrés, un organisme culturel qui fait rayonner les artistes autochtones, tout en favorisant leur développement économique, personnel, professionnel, artistique et social. Cette année, les circonstances ne nous permettent pas de présenter des œuvres d’art autochtone dans nos bureaux comme à l’habitude. Mais ça ne nous empêchera pas de célébrer l’art autochtone en vous partageant le projet d’art public de Nadia Myre !

Dans l’attente, Nadia Myre, 2019, Montréal

Une oeuvre importante pour le paysage montréalais

Le projet d’art public sculptural Dans l’attente, créé par l’artiste algonquine Nadia Myre, est l’une des plus importantes œuvres d’art public autochtone à Montréal depuis 50 ans. Installée en 2019 sur l’îlot Bonaventure, l’espace gazonné entre les rues William et Ottawa à Montréal, l’oeuvre souligne un événement historique ayant eu lieu sur le site même, le 4 août 1701 : La Grande Paix de Montréal. C’est à ce moment que se sont rassemblées les 39 nations autochtones pour signer un accord pacifique avec la Nouvelle-France. L’artiste algonquine, membre de la nation Kitigan Zibi Anishinaabeg, s’est intéressée naturellement à cet événement marquant de l’histoire des Premières Nations et de Montréal. Nos collègues d’Énergir chaleur et climatisation urbaines ont la chance d’avoir une vue directe sur le parc où l’oeuvre est située. Et ça les a inspirés !

Dans l’attente, Nadia Myre, 2019, Montréal

Faire vivre l’art partout

Nos collègues d’Énergir chaleur et climatisation urbaines ont récemment fait l’acquisition d’une composition de Nadia Myre déposée sur une plaque de bronze, reprenant les signatures de certains des chefs de nations concernées par le traité. L’œuvre est un bas-relief créé à partir du moule ayant servi aux sculptures qui se trouvent dans le parc juste en face. Le tout a été forgé à la Fonderie Darling, un bâtiment voisin d’Énergir chaleur et climatisation urbaines, où l’artiste Nadia Myre a occupé un atelier durant les trois dernières années, de 2016 à 2019.

Dans l’attente, Nadia Myre, 2020, Énergir chaleur et climatisation urbaines

On vous invite à en découvrir davantage sur l’artiste Nadia Myre et son travail en consultant son site web. Et pourquoi ne pas en profiter pour découvrir le magnifique travail d’artistes exposés précédemment dans nos bureaux ?

Juin 2017 | Exposition Classic Rock de l’artiste sioux Riel Benn, avec une série de toiles mettant de l’avant à la fois l’art autochtone et les groupes de rock de son adolescence.

Juin 2018 | Exposition Tepentemun d’Anatole St-Onge, mettant à l’honneur la vaste culture artistique des Premières Nations.

Juin 2019 | Exposition Woodland de Frank Polson, un artiste du Témiscamingue représentant des histoires d’êtres humains, d’esprits, d’animaux et de plantes.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire