Le gaz naturel dans les transports: en route vers demain

par dans Énergie

Camion au gaz naturel
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Au Québec, le gaz naturel est principalement utilisé pour le chauffage et certains procédés industriels, mais savez-vous qu’il sert aussi à faire rouler des camions de transport de marchandises, des camions-bennes et d’autres véhicules municipaux?

Accélérer le mouvement

Aujourd’hui, près de 630 camions légers et lourds alimentés au gaz naturel sillonnent nos routes et ce chiffre est appelé à augmenter, car le gaz naturel offre de nombreux avantages par rapport au diesel. Ainsi, un camion propulsé par cette source d’énergie :

  • émet jusqu’à 25 pour cent moins de gaz à effet de serre (GES);
  • rejette jusqu’à 90 pour cent moins de particules fines (à l’origine du smog et des pluies acides) et d’oxyde d’azote;
  • est plus économique à l’usage;
  • et son moteur est plus silencieux de 10 décibels, de quoi réjouir les citoyens, particulièrement en milieu urbain!

Moteur de changement

L’enjeu est considérable pour l’environnement. En effet, à eux seuls, les transports sont responsables de 41 pour cent de tous les GES rejetés dans l’atmosphère, dont 27,3 % proviennent des camions lourds et des autobus.

Dans ce contexte, les sociétés de transport de marchandises et les municipalités peuvent jouer un rôle important pour réduire la pollution et contrer les effets des changements climatiques, et plusieurs sont déjà passées à l’action avec succès partout dans la province! Ce phénomène est aussi en plein essor chez nos voisins américains, où environ 60 pour cent de tous les nouveaux camions à ordures (et 30 pour cent des autobus) commandés carburent au gaz naturel.

Penser vert avec la Route bleue

Pour faciliter la transition au gaz naturel, Énergir et ses partenaires ont créé en 2011 la Route bleue, un réseau de ravitaillement pour les véhicules au gaz naturel. Ce réseau compte aujourd’hui 10 stations publiques au Québec et en Ontario, auxquelles devraient s’ajouter quatre nouvelles stations en 2018. D’autres infrastructures, principalement des stations de ravitaillement en gaz naturel comprimé (GNC), ont aussi vu le jour ces dernières années.

Dans l’air du temps

Alors que l’électricité gagne du terrain dans le secteur automobile, le gaz naturel s’impose donc comme une solution d’avenir dans le secteur du transport et des services municipaux. Particulièrement bien adapté aux besoins des véhicules lourds à court ou long rayons d’action, il représente une énergie complémentaire à l’électricité dans le milieu du transport.

Pour en savoir plus sur le gaz naturel dans le secteur du transport, testez vos connaissances avec ce quiz.

 

GNC et GNL : quelle différence?

Le GNL est un gaz naturel refroidi à -160 °C afin d’occuper un volume 600 fois plus petit. Son faible volume permet d’en stocker de grandes quantités à bord des camions (dans des réservoirs spéciaux), ce qui en fait la solution idéale pour les longs itinéraires et les charges lourdes.

Le GNC est un gaz naturel provenant du réseau gazier qui est stocké à 300 fois la pression atmosphérique dans des stations de ravitaillement. Il est idéal pour les véhicules de transport qui reviennent quotidiennement à leur point de départ, comme les camions de collecte des déchets ou des matières recyclables, les camionnettes de livraison, les autobus interurbains, les véhicules municipaux et même les surfaceuses de patinoire.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire