Peut-on marier tendance et confort? Le CTGN enquête

par dans Énergie

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Dans son laboratoire dernier cri, le Centre des technologies du gaz naturel (CTGN) teste les configurations optimales de confort des solutions de chauffage, avant leur mise en marché. Il vient de se doter d’un nouveau banc d’essai pour tester le chauffage par conduits minimalistes dans un logement enveloppé de murs-rideaux.

Défi : mesurer le confort

Le confort est certes subjectif : certaines personnes sont plus frileuses, d’autres supportent mal la chaleur. Mais la plupart des gens ont des critères communs de confort. Ceux-ci ont été recensés dans la norme internationale ANSI/ASHRAE 55 de l’American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers. Pour réaliser des tests de confort, le CTGN a décidé d’évaluer seulement les plus significatifs. C’est ainsi qu’ils ont considéré les critères suivants :

Quelques définitions

Si tous ces critères sont respectés dans un espace donné, 90 % des occupants devraient alors se sentir bien dans cet espace.

Voilà pour la théorie. Qu’en est-il de la pratique? Le défi est grand, car les variables sont multiples : configuration de l’espace, volumes, matériaux, système de chauffage, isolation, aération, climat extérieur… Et c’est là que le CTGN entre en scène.

Comme nous l’avions indiqué dans un billet précédent, le CTGN mène constamment des tests de confort pour optimiser différentes solutions de chauffage existantes ou à venir. Il peut ainsi fournir des recommandations pertinentes aux professionnels de la construction, aux architectes et aux manufacturiers.

Une nouvelle maison cobaye au CTGN

Dans ses locaux de Boucherville, l’équipe d’Isabelle Picard a construit un tout nouveau banc d’essai où chaque variable du confort est minutieusement captée, mesurée et analysée, en vue d’établir la configuration de chauffage optimale dans un logement modèle. Ce logement comporte deux murs exposés à un climat extérieur artificiel, grâce à une chambre climatique qui produit des températures allant de -30 °C à 40 °C.

À l’intérieur, une batterie d’instruments relève les précieuses données : anémomètres (vitesse de l’air), tubes de Pitot (débit volumique), thermocouples (température), capteurs d’humidité… Le confort est évalué à divers endroits de la pièce, selon 10 positions pour une personne debout et pour une personne assise. Rien n’est laissé au hasard, pour permettre au CTGN d’établir des recommandations précises.

Image de l’intérieur du nouveau banc d’essai du CTGN

Suivre la mode en tout confort

Avec ce nouveau banc d’essai, le CTGN peut enfin tester les conduits minimalistes avec des murs-rideaux, ce qui n’avait pu être fait avec l’ancien banc d’essai.

Les conduits minimalistes consistent à souffler de l’air à partir du mur opposé aux fenêtres sans nécessiter de conduits dans les entreplafonds, ni de bouches près des fenêtres; on réduit ainsi l’encombrement du système de chauffage. Quant aux murs-rideaux, ce sont des façades totalement vitrées, légères, non porteuses, qui ferment l’enveloppe du bâtiment sans participer à sa stabilité, mais dont l’isolation thermique est inférieure à celle d’un mur traditionnel. Ces deux concepts sont très prisés : les conduits minimalistes en raison de leur faible encombrement, et les murs-rideaux pour leur effet esthétique qui séduit les architectes.

Le CTGN avait déjà démontré le confort procuré par les conduits minimalistes, mais il restait à l’évaluer avec des murs-rideaux pour aider les professionnels à marier ces deux concepts en assurant aux occupants des logements un confort optimal.

                                                      

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire