Faire à la main : plus que du DIY, un choix écolo

par dans Ma maison

Faire à la main : plus que du DIY, un choix écolo
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Fabriquer de ses douces mains des objets utilitaires ou décoratifs nous procure bien plus que le simple sentiment du travail accompli ou celui d’avoir économisé quelques dollars dans la confection plutôt que l’achat. Le DIY, intronisé au temple des passe-temps les plus populaires des dernières décennies, offre plusieurs éléments nécessaires au mieux-être de la planète, soit le recyclage, la récupération, la réduction de déchet, et bien entendu, la transformation d’objets vétustes en créations uniques et utiles. Vous êtes curieux du procédé et prêt à vous lancer dans le bricolage, mais vous ne savez pas par où commencer? On y répond en quatre points.

Faire à la main : plus que du DIY, un choix écolo,

La théorie des 3R

L’origine exacte de la théorie des 3R est difficile à épingler avec exactitude, mais il est fort à parier qu’elle coïncide avec la mise en place du Jour de la Terre au début des années 1970. De plus en plus utilisée lorsqu’il s’agit de revalorisation de déchets et de nouvelle consommation, l’expression « 3R » représente une nouvelle façon de concevoir la production. Son principe est simple : les 3R constituent une stratégie de gestion des produits en fin de vie et de leurs déchets de trois façons distinctes :

Réduire la quantité de produits qui arrivent en fin de vie;

Réutiliser des produits ou certaines de leurs parties qui deviendraient autrement des déchets;

Recycler les matières premières.

source : Wikipedia

Faire à la main : plus que du DIY, un choix écolo, plante

Et le DIY, c’est quoi?

Le Do It Yourself ou bricolage, dans la belle langue de Molière, est la méthode de construction, de

modification ou de réparation d’objets sans l’aide directe d’experts. Ce qui motive quelqu’un à se lancer dans le DIY est un besoin souvent associé à un manque de disponibilité d’un produit recherché qu’on décide alors de fabriquer soi-même, la volonté de créer quelque chose d’unique et personnalisé ou les ressources financières limitées qui font en sorte qu’on doive user de créativité pour obtenir un meuble ou objet. D’abord utilisé pour parler de petites rénovations qu’on entreprenait sur sa propriété, le terme DIY a vite pris de l’ampleur pour inclure toutes les formes d’art manuel qui consiste en la fabrication ou la transformation artisanale d’un objet aussi petit qu’un sous-verre ou aussi grand qu’une étagère!

Quels matériaux récupérer avant de bricoler?

Faire à la main : plus que du DIY, un choix écolo

On peut bricoler avec presque tous les matériaux qui existent : du plastique au bois en passant par le

carton, le métal, le tissu, les papiers peints et j’en passe. Ce choix ne sera dicté que par le projet DIY lui‑même, sa durabilité souhaitée et son usage. Plus concrètement je peux vous dire d’expérience qu’il vaut toujours mieux sauver et transformer un meuble fait de bois massif que de panneaux de particules ou de panneaux de fibres de bois qui n’ont pas de valeur résiduelle dans le temps et dont la solidité est rapidement compromise par les déménagements ou l’humidité. Mais dans toute règle il y a des exceptions comme Kubbii, cette marque québécoise qui fabrique des meubles avec du carton nid d’abeille recyclé qui sont à la fois légers et très solides.

Par où commencer?

Pinceau, fusil à colle ou marteau en main, vous êtes fin prêt à vous lancer dans votre projet de bricolage, mais par où commencer? Il y a deux étapes préliminaires selon moi qui méritent votre attention : celle de l’inspiration et celle de la préparation. Avant de vous jeter tête première dans la création de votre œuvre, quelle qu’elle soit, vous devez d’abord vous inspirer de la pièce où vous avez l’intention de la positionner, des contraintes et atouts du lieu, et de ses couleurs et textures déjà présentes. Par la suite, vous pouvez vous laisser entraîner, telle Alice, dans l’abime sans fin que sont les plateformes d’inspirations comme Pinterest, Instagram et Houzz. Je vous préviens, ces voutes virtuelles d’inspiration créent une dépendance et donnent des idées de tout acabit. Il faut savoir y dénicher ce qui vous sera utile et laisser ensuite votre créativité guider votre travail.

Finalement, il faut se préparer. Étape perçue par plusieurs comme un « mal nécessaire », la préparation est pourtant primordiale. Vous n’aurez certainement pas envie de cesser vos élans créatifs parce que vous n’avez pas de cartouches de rechange pour votre fusil à colle ou parce que vous n’avez pas acheté de papier sablé. Faites une liste de tous les matériaux ou outils que votre projet

requiert et assurez-vous de les avoir sous la main avant de débuter. Après, ce n’est qu’une question de se lancer. Le DIY, ou bricolage, n’est pas une science exacte, mais plutôt un art qu’on découvre, apprivoise et maitrise après beaucoup d’essais et de patience. Les résultats, bien que parfois douteux, sont tous satisfaisants et vous aideront à apprendre les bonnes pratiques.

Voici quelques blogues ou youtubers à consulter afin de vous inspirer dans vos créations :

Blogues DIY en français à découvrir :

L’Atelier du Coin de la Rue

L’an Vert du Décor

Mamie Boude

Les Gambettes Sauvages

DécoCrush

Plan B par Morganours

Make my Lemonade

Blogues DIY anglophones :

A Pair & a Spare

Honestly WTF

P.S. I Made This

The House that Lars Built

Chaines YouTube québécoises à découvrir :

CasaTV

Damask & Dentelle

Vous avez moins de 20 ans :

Emma Verde

Amélie Barbeau

Pour vos rénos :

Rona

Les Rénos d’Alex

En anglais :

Ann Lê

Meredith Foster

LaurDIY

My Life as Eva

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire