Le vrai prix d’achat d’une maison

par dans Ma maison

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Au-delà du prix affiché, l’achat d’une propriété comporte de nombreux coûts. Mieux vaut apprendre à les connaître pour ne pas étirer dangereusement votre budget.

Avant l’achat : vérifications, protections et autre paperasse

Pour le commun des citoyens, l’achat d’une maison implique forcément un prêt bancaire. Dans ce domaine, il est important de magasiner les institutions financières, en prenant le temps de négocier le taux hypothécaire affiché. Il suffit souvent de questionner votre représentant de vive voix pour obtenir un taux révisé à la baisse. L’autre question essentielle est le choix entre un taux fixe ou un taux variable. Tout dépend de votre tolérance au risque face aux fluctuations des taux d’intérêt.

Avant de faire l’achat, faites inspecter la maison par un professionnel pour éviter les vices cachés. Cela vous coûtera entre 300 et 600 $, incluant un rapport détaillé.

Avant de vous faire une offre, votre prêteur commandera une évaluation financière de votre maison. Il peut prendre les frais à sa charge (un peu plus de 200 $), mais assurez-vous d’aborder ce sujet d’emblée. Ce n’est pas tout : il vous demandera aussi un certificat de localisation, dont les frais peuvent dépasser 1000 $.

Si votre mise de fonds est inférieure à 25 % du prix d’achat, le prêt devra être assuré par la SCHL. Moins votre contribution est élevée, plus la prime d’assurance le sera; voir le calcul détaillé ici. Et n’oubliez pas : cette prime est sujette à la TVQ, payable chez le notaire.

Attention : si vous achetez une maison neuve, elle est soumise aux taxes de vente (TPS et TVQ). Mais une partie peut être remboursée si la valeur est inférieure à 450 000 $. Consultez Revenu Québec pour connaître les modalités.

Enfin, une assurance vie hypothécaire vous sera proposée par l’institution financière, afin de protéger votre famille en cas d’incapacité de payer. Mais si votre employeur offre des avantages collectifs, vous pourriez être déjà couvert.

À la signature : place au notaire

Prévoyez 600 à 1200 $ pour les frais de notaire, incluant la recherche de titre et la rédaction de l’acte de prêt. Puisque les prix varient beaucoup, magasinez au moins trois notaires avant de choisir.

L’institution financière exigera une preuve d’assurance habitation, que vous devrez fournir au notaire. Selon la protection choisie, la prime peut aller de 200 $ à 1500 $ par année.

Le notaire établira aussi les taxes municipales et scolaires déjà payées que vous devrez rembourser au vendeur (qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un entrepreneur). Selon le moment de l’année, elles seront plus ou moins élevées.

À l’emménagement : les petites dépenses s’accumulent

Les frais de déménagement varient selon la période, la quantité de meubles, la distance… et le nombre d’amis volontaires pour vous aider! N’oubliez pas les frais de branchement à l’électricité, au câble et au téléphone. Certains fournisseurs facturent plus que d’autres. Enfin, le changement d’adresse : Postes Canada offre un service de réacheminement du courrier. Voir les détails ici .

Et la bonne surprise pour la fin!

Après tout cela, une fois installé, vous pourriez croire que les dépenses excédentaires sont terminées. Mais des droits de mutation immobilière (la fameuse Taxe de Bienvenue) vous seront réclamés dans les 2 à 6 mois suivant l’achat.

Pour la calculer, comptez 0,5 % des premiers 50 000 $ du prix de votre maison, puis 1 % pour la tranche de 50 000 à 250 000, puis 1,5 % au-delà. C’est la façon de votre municipalité vous accueillir avec les honneurs!

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire