Le web 3.0 : la domotique, ou la maison intelligente

par dans Ma maison

Le web 3.0 : la domotique, ou la maison intelligente
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Digne d’un film de science-fiction, la maison intelligente a longtemps semblé appartenir à un futur lointain. Avec l’avènement du web 3.0, la maison connectée est non seulement devenue réalité, mais elle a maintenant gagné une part grandissante de la population, depuis ses premiers adeptes. Le cabinet Gartner annonce d’ailleurs qu’en 2017, les maisons abriteront plus de 8,3 milliards d’objets connectés, soit une hausse de 31 % par rapport à l’année dernière, et ce chiffre dépassera les 20,5 milliards d’unités d’ici 2020. (source)

Qu’est-ce que le web 3.0?

Un petit cours d’histoire s’impose. Tout a commencé par le web 1.0, qui est apparu au début des années 1990 avec ses pages web reliées entre elles par des hyperliens, telle une immense toile d’araignée. Dans les années 2000 s’est graduellement imposé le « web social », le web 2.0, où les blogues et les plateformes de médias sociaux ont supplanté les autres modes de communication. C’est en 2008 qu’émerge le web 3.0, encore appelé l’internet des objets (the internet of things). Selon le cabinet Juniper Research, le nombre d’objets, de capteurs et de déclencheurs connectés installés chez les consommateurs frôlera les 46 milliards en 2021, ce qui représente un bond de 200 % par rapport au nombre d’objets prévu à la fin de 2017. (source)

La domotique chez soi

C’est bien beau l’internet des objets, mais en quoi consiste la domotique au quotidien? À quoi sert-elle? La domotique, qui englobe tous ces objets intelligents, se décrit comme l’ensemble des techniques de l’information et des télécommunications utilisées dans les maisons.

Il s’agit d’un système intelligent conçu avant tout pour optimiser et automatiser des fonctions techniques et de communication de la maison. Les appareils sont reliés entre eux et peuvent interagir pour réduire la consommation d’énergie en chauffage, eau chaude, climatisation ou éclairage, tout en assurant votre confort à domicile. Le guide de la maison et des objets connectés de Cédric Locqueneux, paru en 2016, est un livre qui s’articule autour des trois grands axes de la domotique : les économies d’énergie, la sécurité et le confort chez soi.

 Le guide de la maison et des objets connectésSource

La domotique chez soi, ça ressemble à quoi?

 Pour automatiser sa maison, il faut mettre en place un système domotique, qui se compose de trois éléments principaux universels, que votre investissement soit important ou de base.

  1. La centrale domotique : cet ordinateur ou automate centralise toute l’information de la maison et peut ainsi déclencher les différentes interventions programmées.
  1. Les capteurs : dispersés dans la maison, ils servent à recueillir l’information nécessaire à la centrale domotique pour déclencher, ou non, une intervention. Par exemple, un capteur détecte de l’activité à la porte d’entrée de la maison et déclenche le système d’alarme. Ou encore, le capteur de température décèle une baisse de température dans la maison et déclenche alors le chauffage.
  1. Les actionneurs : ces périphériques agissent sur l’ordre de l’ordinateur central. Ce sont eux qui déclenchent les appareils dans la maison, tels que les radiateurs, la chaudière à eau chaude, les téléviseurs, la machine à laver et le réfrigérateur, mais aussi les portes, les lampes ou les stores.

Ces trois éléments combinés rendent votre maison intelligente en gérant votre consommation d’énergie et votre sécurité du simple fait que vos appareils sont reliés à un ordinateur central grâce au Wifi, un réseau de câbles ou un réseau électrique. L’ordinateur transmettra les ordres programmés au moment désiré, et qui plus est, toutes ces commandes peuvent être activées ou désactivées à distance, au moyen d’un téléphone intelligent, ou d’un écran tactile dans la maison qui servira de centrale de commande pour tous les appareils connectés.

Le web 3.0 : la domotique, ou la maison intelligenteSource

L’internet de quels objets?

Les usages sont aussi variés que les objets munis des moindres composants électroniques, mais les applications les plus courantes de l’internet des objets (IdO) seraient les suivantes : commander le chauffage, enclencher le système d’alarme, allumer les lumières avec son téléphone intelligent, mettre en marche un autocuiseur, passer l’aspirateur sans effort, ou démarrer la machine à laver, avant tout pour économiser de l’énergie, du temps ou de l’argent. Tous les appareils automatisables et programmables peuvent être commandés par la domotique : électroménagers, matériel audiovisuel, système de sécurité, ouverture et fermeture des portes et des stores, même l’arrosage du jardin!

Une solution d’avenir qui engendre des coûts et des économies

Grâce à toutes ces possibilités de la domotique, vous pouvez réduire substantiellement vos frais d’énergie. La domotique a l’avantage de s’adapter à vos besoins et à votre mode de vie. C’est également une aide précieuse pour les personnes handicapées et les personnes non autonomes. On ne peut le nier, la maison connectée est ici pour rester; il ne reste plus qu’à choisir ses usages et le prix à payer. Ces décisions doivent être prises en tenant compte des économies d’échelle qui seront réalisées au fil du temps en diminuant notre consommation d’énergie, d’eau, de chauffage et de temps. Ces économies compenseront assurément les frais d’achat de l’équipement domotique.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire