Portraits d’innovateurs : des idées pour mieux utiliser le gaz naturel

par dans Mon entreprise

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Québec peut compter sur des entrepreneurs capables d’innover en matière d’efficacité énergétique et de rendre nos modèles d’affaires plus performants. Mais pour avoir un impact, leurs bonnes idées doivent pouvoir se concrétiser. Le programme Innovation d’Énergir offre un appui financier à la réalisation de projets innovants en efficacité énergétique, permettant une meilleure utilisation du gaz naturel. Des projets comme ceux-ci.

Étude de cas : Cascades

Capteurs solaires

« Produire plus de papier sans consommer plus d’énergie, ça a toujours fait partie des valeurs de l’entreprise », explique Fabien Demougeot, directeur Ingénierie, Projets, Énergie chez Cascades. Première mondiale dans le domaine des pâtes et papiers, la société a aménagé un parc solaire de la taille de deux terrains de football. Les rayons du soleil ainsi recueillis viennent préchauffer l’eau utilisée dans la production de papier, réduisant les besoins de l’entreprise en gaz naturel. L’appui du gouvernement du Québec et l’aide financière de 76 000 $ d’Énergir ont permis de démontrer la viabilité d’un tel système.

Implanter un système de gestion de l’énergie

Le programme Innovation d’Énergir soutient l’implantation de meilleures pratiques comme le système de gestion de l’énergie (SGE) chez Cascades. « C’est une structure d’amélioration continue en usine : on suit, on gère et on perfectionne notre consommation d’énergie pour être toujours plus performant », résume Jean-Philippe Lévesque, superviseur de l’équipe Efficacité énergétique. Par exemple, lorsqu’une analyse du SGE a révélé qu’un équipement mal calibré ne fonctionnait pas à sa pleine capacité, le remplacement de la pièce défectueuse a permis d’économiser des dizaines de milliers de dollars en production.

Un retour sur investissement de 2,1 ans

Depuis 2004, Cascades a investi 60 M$ dans des projets d’efficacité énergétique par l’intermédiaire de son propre Fonds d’Investissement en énergie. Grâce au Fonds, l’entreprise alloue un budget annuel de 3 à 4 M$ pour financer elle-même des projets de réduction énergétique à fort potentiel.

En moyenne, les économies générées par chaque projet surpassent les coûts de départ après seulement deux ans. « C’est rapide, surtout que ces équipements ont souvent une durée de vie supérieure à une décennie selon le type », précise M. Demougeot. Les appareils subventionnés ajoutent également une pleine valeur aux actifs de l’entreprise, à moindre coût. « Travailler sur l’efficacité énergétique transforme la culture de l’entreprise. On améliore aussi les procédés, la production, l’équipe et la gestion d’usine », souligne l’ingénieur.

Étude de cas : ESA

Contrer le gaspillage énergétique

Dans un poulailler classique, un ventilateur expulse l’air vicié vers l’extérieur. En hiver, cet air dont la température est d’environ 30 °C est évacué sans être réutilisé pour chauffer d’autres parties du bâtiment. Avec l’appui du programme Innovation d’Énergir, l’entreprise Énergie Air Solutions (ESA) a conçu un échangeur de chaleur qui récupère cette énergie perdue afin de préchauffer l’air froid provenant de l’extérieur. Comme cet air froid est ainsi préchauffé, il faut moins d’énergie pour atteindre la température souhaitée, permettant ainsi des économies de gaz naturel. « Le défi, c’était de développer un prototype qui soit résistant à la poussière et à la glace », explique Gabriel Gagné-Marcotte, directeur général d’ESA.

Jusqu’à 50 % moins de gaz naturel consommé

Grâce à l’appui financier de 150 000 $ d’Énergir, à d’autres subventions – comme celles du Programme emploi jeunesse et du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada – ainsi qu’à l’appui du ministère de l’Économie et de l’Innovation, l’entreprise a pu rapidement développer et commercialiser ce nouvel appareil d’une grande efficacité pour les poulaillers. « L’équipement s’installe en une heure ou deux seulement et réduit de 35 à 50 % la consommation de gaz naturel, poursuit l’entrepreneur. Améliorer la qualité de l’air est même bénéfique pour la productivité : on a observé des gains de production pouvant atteindre jusqu’à 5 % chez certains éleveurs. »

Un puissant levier de croissance

La participation d’Énergir a apporté beaucoup de crédibilité au projet. « Ça met les clients potentiels en confiance, ils se montrent plus réceptifs et ça fait boule de neige », partage M. Gagné-Marcotte. Pour la petite entreprise de Sherbrooke, ce projet d’innovation est devenu un puissant levier de croissance, lui permettant de doubler son chiffre d’affaires chaque année. « J’encourage les gens à foncer avec leur idée, à s’entourer de partenaires comme Énergir… et à ne pas sous-estimer les coûts de développement! », conclut l’entrepreneur.

Jusqu’à 250 000 $ pour encourager l’innovation. Que ce soit auprès de grandes entreprises comme Cascades ou de PME en pleine croissance comme ESA, Énergir contribue à la réalisation de projets d’efficacité énergétique innovants en offrant une subvention pouvant couvrir jusqu’à 75 % des coûts de réalisation. Toute entreprise cherchant à expérimenter avec de nouvelles technologies ou à démontrer la viabilité d’une solution technologique peut profiter d’une aide financière pouvant atteindre 250 000 $.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire