Lettre ouverte: décarboner le chauffage au meilleur coût avec la biénergie

24 Février 2022 - Nouvelles

En juillet dernier, Hydro-Québec et Énergir annonçaient un nouveau partenariat visant l’électrification du chauffage des bâtiments et, de là, la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Ce partenariat est unique au monde : avec la biénergie, deux entreprises « concurrentes » vont travailler ensemble dans le but commun de réduire les émissions de GES de plus de 100 000 clients qui se chauffent actuellement au gaz naturel, et ce, d’ici 2030. Plusieurs questionnements ont été soulevés au cours des derniers jours dans l’espace public quant à cette initiative conjointe et nous jugeons important d’apporter certaines précisions.

La transition énergétique et la réduction des GES représentent un immense défi et des coûts importants pour notre société. Elles susciteront une hausse de la demande en électricité, mais le prix de cette ressource va aussi augmenter, particulièrement lors des périodes de pointe pendant les grands froids de l’hiver.

Il est donc fondamental d’agir pour réduire ces coûts et l’offre biénergie alliant l’électricité et le gaz naturel proposée par Hydro-Québec et Énergir constitue une solution concrète et efficace pour remplacer rapidement environ 70 % de la consommation de gaz naturel des clients participants. Le principe est simple : la grande majorité du temps, le chauffage se fera à l’électricité tandis que, par grands froids, le gaz naturel prendra le relais, soulageant le réseau d’Hydro-Québec.

L’électrification complète présenterait elle aussi des enjeux techniques majeurs et des coûts importants, ajoutant près de 2 000 mégawatts (MW) à la demande en période de pointe. Alors qu’un déficit de puissance est anticipé pour 2030, ces charges combinées correspondraient à plus de deux fois la puissance installée du complexe de La Romaine (1 550 MW). L’offre biénergie permet donc à la société québécoise d’économiser près de 1,7 milliard de dollars par rapport à un scénario tout électrique qui aurait d’ailleurs occasionné un impact tarifaire beaucoup plus important.

L’entente entre Hydro-Québec et Énergir permettra de minimiser les impacts sur les tarifs des clients des deux distributeurs tout en réduisant les GES de 540 000 tonnes d’équivalent CO2 d’ici 2030. De fait, le gouvernement du Québec a signifié son appui à cette offre par un décret de préoccupations économiques, sociales et environnementales et en a fait une stratégie de son Plan pour une économie verte.

Ce partenariat est donc essentiel pour décarboner le chauffage des bâtiments rapidement au meilleur coût pour la société, dans un contexte où la valeur de notre énergie et son utilisation efficiente doivent être au cœur de nos décisions.  

Éric Filion, vice-président exécutif – Distribution, approvisionnement et services partagés, Hydro-Québec

Stéphanie Trudeau, vice-présidente exécutive - Québec, Énergir


Retour aux nouvelles