La Ville de Saint-Hyacinthe et Énergir soulignent la concrétisation d’une vision : du gaz naturel renouvelable local maintenant disponible dans le réseau d’Énergir

26 Janvier 2018 - Communiqués de presse

Précurseur en la matière, L’Oréal Canada bénéficie maintenant du gaz naturel renouvelable produit à l’usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe


En bref
  • La Ville de Saint-Hyacinthe produira environ 13 millions de m3 de gaz naturel renouvelable à partir du processus de transformation des matières organiques par biométhanisation qui permettra également à la Ville de réduire annuellement ses émissions de GES de 49 000 tonnes équivalent de dioxyde de carbone au Québec;
  • Il s’agit du premier projet municipal de biométhanisation au Québec dont les volumes de gaz naturel renouvelable produits sont injectés dans le réseau d’Énergir;
  • L’Oréal Canada est le premier client d’Énergir à acheter le gaz naturel renouvelable produit à Saint-Hyacinthe, et les deux principales installations de l’entreprise sont carboneutres depuis décembre 2017.

Saint-Hyacinthe, 26 janvier 2018 – La Ville de Saint-Hyacinthe a confirmé, aujourd’hui, la mise en opération complète de son usine de biométhanisation et l’injection du gaz naturel renouvelable (GNR) qui y est produit dans le réseau d’Énergir. Cette étape marque la concrétisation d’un projet d’investissement total de 80 millions $, dont 42,2 millions $ proviennent du gouvernement du Québec et 11,4 millions $ du gouvernement du Canada. La Ville de Saint-Hyacinthe a complété le montage financier avec une contribution de près de 27 millions $.

L’annonce a été faite en présence de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, Isabelle Melançon, du maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, de la présidente et chef de la direction d’Énergir, Sophie Brochu, du vice-président et directeur d’usine de L’Oréal Canada, Jean-Victor Pycke, ainsi que de nombreux autres représentants des municipalités environnantes dont les matières organiques sont revalorisées au Centre de valorisation des matières organiques de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Il s’agit du premier projet municipal de biométhanisation au Québec dont les volumes de gaz naturel renouvelable produits sont injectés dans le réseau d’Énergir. De son côté, L’Oréal Canada, dont les centres de production et de distribution de l’arrondissement Saint-Laurent à Montréal sont carboneutres, devient le premier client d’Énergir à acheter le GNR produit à Saint-Hyacinthe.

L’usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe produira 13 millions de m3 de GNR par an. La mise en opération complète du complexe de biométhanisation permettra la valorisation de près de 200 000 tonnes de résidus organiques provenant de 25 municipalités et d’entreprises agroalimentaires de la région, ce qui entraînera la réduction d’émission annuelle de de 49 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES). Pour sa part, L’Oréal Canada évitera chaque année l’émission de plus de 2 100 tonnes de GES dans l’atmosphère, en utilisant du GNR.

L’annonce survient à la conclusion d’une entente de principe, en 2014, dans laquelle la Ville de Saint-Hyacinthe s’est engagée à injecter dans le réseau d’Énergir, pour une période minimale de vingt ans, les surplus de GNR produits à l’usine de biométhanisation qui ne seront pas consommés par la Ville. Cette dernière utilise le GNR produit pour le chauffage de ses bâtiments municipaux et pour alimenter sa flotte de véhicules fonctionnant au gaz naturel.

Pour sa part, Énergir a construit les infrastructures nécessaires à l’injection du GNR dans son réseau de distribution, ce qui assure une liaison entre les producteurs et les consommateurs de GNR.

Le Canada est le premier pays où les centres de production et de distribution de L’Oréal sont carboneutres sur le continent américain.

Citations
— « Quelle fierté de voir ce magnifique projet se concrétiser ici au Québec. Nous devons tous saluer l’engagement d’Énergir et L’Oréal, des entreprises de calibre international qui contribuent à bâtir cette nouvelle économie plus sobre en carbone. Avec la filière du gaz naturel renouvelable, nous avons un exemple concret d’économie circulaire illustrant qu’il est possible de conjuguer le développement économique et social avec la protection de l'environnement. La valorisation de nos résidus organiques représente un pas de plus vers une société zéro gaspillage, le genre de société que nous voulons léguer à nos enfants.»
– Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

— « Saint-Hyacinthe est fière d’être l’une des premières villes en Amérique du Nord à valoriser ses matières organiques grâce à la biométhanisation. Il s’agit d’un bon exemple d’économie circulaire. En effet, les citoyens et les entreprises agroalimentaires locales acheminent leurs matières organiques vers la filière de biométhanisation qui les transforme en gaz naturel renouvelable (GNR). Celui-ci est utilisé par la Ville pour alimenter sa flotte de véhicules municipaux et pour chauffer ses bâtiments. Les surplus de GNR sont vendus à Énergir contre une rétribution qui servira à améliorer les services offerts à nos citoyens. Pour 2018, les revenus anticipés s’élèvent à 5,8M$ pour l’ensemble de la filière de biométhanisation. Saint Hyacinthe est une pionnière et montre, une fois de plus, qu’elle est une véritable terre d’innovation.»
– Claude Corbeil, maire, Saint-Hyacinthe

— « Énergir s’active pour favoriser le développement du gaz naturel renouvelable depuis les débuts de la filière au Québec afin de le rendre disponible au plus grand nombre de clients possible. Nous sommes fiers d’avoir collaboré avec la Ville de Saint-Hyacinthe à la concrétisation de ce premier projet porteur de biométhanisation qui constitue une alternative à l’enfouissement des matières résiduelles. Ce projet contribue concrètement à l’atteinte de nos objectifs collectifs de réduction des émissions de GES et s’inscrit clairement dans la Politique énergétique 2030 du Québec. »
– Sophie Brochu, présidente et chef de la direction, Énergir

— « Selon nous, la beauté s’exprime de plusieurs manières, notamment à travers l’environnement et la biodiversité. C’est pour cela que le groupe L'Oréal a lancé le programme de développement durable Partageons la beauté avec tous en 2013 et a pris des engagements fermes à Paris lors de COP21. En lien avec ces ambitions, la filiale de L’Oréal Canada souhaitait que ses activités de production soient carboneutres et que nous prenions une multitude d’autres engagements envers le développement durable. Devenir le premier client d’Énergir à acheter le gaz naturel renouvelable produit par la Ville de Saint-Hyacinthe nous offre une occasion extraordinaire de franchir une étape importante vers la réalisation de notre objectif au Canada. »
– Frank Kollmar, Président-directeur général, L’Oréal Canada

 À propos de la Ville de Saint-Hyacinthe

Saint-Hyacinthe est une pionnière en production de gaz naturel par biométhanisation et innove avec des procédés écologiques, rentables et durables. En plus de faire un bon geste pour l’environnement, elle génère une source de revenus supplémentaires qui servira à améliorer les services offerts aux citoyens. Le projet permet de réduire les gaz à effets de serre de 49 111 tonnes en équivalent C02. Il génère des économies annuelles d’environ 1,5 M$ en transport et en enfouissement des boues et de 500 000 $ en chauffage des bâtiments. À compter de cette année, elle produira annuellement environ 13 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable. La Ville utilise 1,25 million pour ses besoins et revend les surplus à Énergir.

Énergir en bref
Comptant plus de 7 milliards de dollars d’actifs, Énergir est une entreprise diversifiée du secteur énergétique dont la mission est de répondre de manière de plus en plus durable aux besoins énergétiques de ses quelque 520 000 clients et des communautés qu’elle dessert. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, Énergir y produit également, par le biais de filiales, de l’électricité à partir d’énergie éolienne. Aux États-Unis, par le biais de filiales, l’entreprise est présente dans près d’une quinzaine d’États où elle produit de l’électricité de sources hydraulique, éolienne et solaire, en plus d’être le principal distributeur d’électricité et le seul distributeur de gaz naturel de l’État du Vermont. Énergir valorise l’efficacité énergétique, investit et s’investit dans des projets énergétiques novateurs tels que le gaz naturel renouvelable et le gaz naturel liquéfié et comprimé. Par le biais de ses filiales, elle offre également une variété de services énergétiques. Énergir souhaite devenir le partenaire recherché et apprécié par tous ceux et celles qui aspirent à un avenir énergétique meilleur.

À propos de L’Oréal Canada
L’Oréal Canada est une filiale à part entière du Groupe L’Oréal, le numéro un mondial du marché des cosmétiques. L’entreprise, dont le siège social est à Montréal, a atteint un chiffre d’affaires de 1,133 milliards de dollars en 2016 et compte plus de 1300 employés. Elle comprend un portfolio de 39 marques couvrant tous les aspects de la beauté et est présente dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les salons, les pharmacies et les boutiques de marque.


Informations :
Brigitte Massé
Ville de Saint-Hyacinthe
450 779-1729
Brigitte.masse@ville.st-hyacinthe.qc.ca

Catherine Houde
Énergir
1 866 598-3449
communications@energir.com

Virginie Hotte-Dupuis
L’Oréal Canada
514 287-4618
virginie.hotte-dupuis@loreal.com

Retour aux nouvelles