Groupe Petra - Régime d'efficacité pour la tour CIBC

Quand une géante des années soixante se paie une cure de jouvence, les coûts et les contraintes peuvent vite s'accumuler. Mais avec l'aide du programme de remise au point des services mécaniques d'Énergir, la tour CIBC a rajeuni avec succès, obtenant au passage la certification LEED.
Remise au point des services mécaniques


10 % d'amélioration de l'efficacité énergétique*
5 % d'économie d'énergie par année
3 ans pour rentabiliser l'investissement
Subvention

22 192 $

Le problème des tours élancées

Sobre et élégante, la tour CIBC est une habituée des cartes postales du centre-ville de Montréal. Avec ses 225 mètres, antenne incluse, elle fut brièvement la plus haute tour du Canada lors de son ouverture en 1962. Or, tenant compte du fait qu’elle est très mince par rapport à sa taille, cette caractéristique a eu pour effet d’engendrer des problèmes d'efficacité énergétique.

« La fenestration proportionnellement abondante et les demandes importantes d’échanges énergétiques verticaux de l’immeuble se sont révélées être des éléments majeurs à considérer dans nos démarches d’optimisation », indique Alain Beaulieu, directeur immobilier au Groupe Petra, qui gère plusieurs tours de bureaux offrant des espaces de prestige au centre-ville. « Le projet a consisté essentiellement à améliorer un immeuble conçu à une époque où l'énergie n'était pas un enjeu pour en faire un bâtiment efficace selon les standards du 21e siècle », ajoute Yan Wilscam, chef de service – exploitation au Groupe Petra.

En 2016, le Groupe Petra a donc entrepris une remise à jour complète du bâtiment. « Il s’est agi d’un travail colossal », confirme Alain Beaulieu. Le projet visait à la fois à réduire la consommation d'énergie, à optimiser le confort et à obtenir une certification LEED pour la tour CIBC, tout cela sans affecter les activités des 45 entreprises qui l'occupaient.

L'air confortable

« Les gens peinaient à ouvrir les portes du rez-de-chaussée tant l'effet de cheminée était important dans la tour », témoigne Jean Thibeault de l’entreprise Johnson Controls, mandatée pour la remise au point des services mécaniques.

Comme l'effet de cheminée est fondé sur un principe naturel voulant que l'air chaud monte alors que l’air froid reste au sol, plus le bâtiment est haut, plus l’effet est important. Pour lutter contre ce phénomène, l’entreprise a installé des sondes de pression à différents niveaux, permettant de moduler les débits d'entrée et de sortie d'air. « Le but était d'obtenir une pression neutre sur chaque étage. Le nouveau système s'ajuste maintenant automatiquement selon les caractéristiques de l'air extérieur », explique Jean Thibeault.

Après l'air, l'eau

L’équipe de Johnson Controls a constaté que des pompes tournaient à vide et que les refroidisseurs venaient à manquer d'eau. Des variateurs de vitesse pour maintenir la bonne pression différentielle dans le réseau d'eau refroidie ont été installés, duquel dépendent les salles de serveurs, les systèmes de ventilation et la climatisation en été. Enfin, un variateur de vitesse a été ajouté à l'admission d'air d’une des chaudières à gaz naturel : une idée simple qui génère trois fois son coût initial en économies annuelles!

« Ce type d'outils n'existait pas au moment de la construction. Tous les systèmes avaient des débits fixes sans contrôle », rappelle Jean Thibeault.

Désormais, le contrôle est total.

Le gaz naturel : une énergie efficace

De l'aveu d'Alain Beaulieu, le projet n'aurait pas été aussi rentable sans l'aide d'Énergir. « Le programme de subvention est un des éléments qui nous a permis de passer à l'action », révèle-t-il.

« Énergir est un excellent partenaire à tous les points de vue. Pour nous, choisir le gaz naturel, c’est opter pour une gestion efficace de la consommation d’énergie. De plus, le gaz naturel nous permet de diminuer notre empreinte environnementale, ce qui est un critère important pour nos locataires », ajoute-t-il.
Énergir écoute ses clients d'abord puis propose des solutions adaptées. Si tous mes fournisseurs étaient comme eux, je serais très heureux!

Alain Beaulieu, directeur immobilier au Groupe Petra

 * Résultats obtenus conjointement par le programme de remise au point des services mécaniques des bâtiments, le programme d’encouragement à l’implantation de mesures efficaces d'Énergir ainsi que par d'autres initiatives.