Le chauffage d’un garage-entrepôt de 6000 pieds carrés peut s’avérer coûteux, surtout quand on passe son temps à ouvrir les portes. Mais Scelltech a trouvé la solution idéale : un système de chauffage à infrarouge, qui chauffe directement les surfaces au lieu de l’air ambiant.
SCELLTECH

ACTIVITÉS : Balayage mécanique, marquage, signalisation, revêtements

SIÈGE SOCIAL : Laval
SUBVENTION
1 000 $

ÉQUIPEMENT : 2 appareils à infrarouge

Quand la chaleur s'envole, l'argent la suit

Fondée en 1994, Scelltech offre des services de balayage et de nettoyage de chaussées, de marquage au sol, de signalisation verticale, et de finition de planchers de béton. Les véhicules de l’entreprise passent donc leur journée à aller et venir. Jusqu’à récemment, cela occasionnait des coûts de chauffage « vertigineux », témoigne son président Stéphane Paquette.

« On passait notre temps à chauffer l’air, et on perdait de la chaleur à chaque fois qu’on ouvrait les portes », dit-il.

En mai 2016, Scelltech a remplacé ses aérothermes traditionnels par deux appareils à infrarouge alimentés au gaz naturel. Idéale pour les grands espaces à plafonds élevés, cette technologie chauffe directement les planchers, les personnes et les objets plutôt que l’air ambiant. Résultat : la chaleur reste à l’intérieur.

Le silence est d'or

« C’est incroyable à quel point ça chauffe, même en ouvrant fréquemment les portes », se félicite Stéphane Paquette. « Au lieu d’entendre les ventilateurs souffler toute la journée, on a désormais un système performant et silencieux, qui consomme moins d’énergie. »

Dès le premier hiver, Scelltech a réduit de 10 % ses coûts de chauffage, sans compter la subvention d'Énergir. M. Paquette estime amortir son investissement en trois ans.

En savoir plus sur le programme
« Mon partenaire certifié en gaz naturel d'Énergir m’a recommandé la solution idéale, et l’a installée dans les règles de l’art. »

Stéphane Paquette, Président, Scelltech