Perspective de marché du gaz naturel sous fond de conflit en Ukraine

Alors que l’hiver tire à sa fin, ce sont les tensions découlant des affrontements entre la Russie et l’Ukraine qui retiennent l’attention à travers le monde. Dans une géopolitique complexe, le conflit et les représailles se font sentir sur les marchés de l’énergie, où l’on peut identifier trois impacts sur le marché gazier en Amérique du Nord :
1- D’une part, les besoins énergétiques de l’Europe, notamment en gaz naturel liquéfié (GNL), feront en sorte de stimuler davantage la liquéfaction et l’exportation de GNL des pays producteurs comme les États-Unis. Cependant, avec une liquéfaction moyenne de près des 14 Bcf/j depuis le début de 2022, les États-Unis opèrent déjà à pleine capacité et ne peuvent envisager exporter davantage avant quelques semestres. Ces exportations pèsent sur les prix Nord-Américains depuis la deuxième moitié de 2021 et continueront d’exercer des pressions à la hausse sur les prix du gaz naturel à travers le continent, notamment en Nouvelle-Angleterre. Ces pressions demeurent toutefois limitées compte tenu du faible poids de ces exportations sur la demande continentale totale.
2- D’autre part, la hausse des prix du pétrole et la volonté de réduire la dépendance envers le pétrole russe pourrait entrainer une accélération des activités de forages dans les bassins pétroliers, notamment au sud des États-Unis. Une production de pétrole plus forte s’accompagnerait inévitablement d’un relèvement de la production de gaz naturel associé et viendrait améliorer l’équilibre gazier et réduire la pression des exportations de GNL sur les prix du gaz naturel en Amérique du Nord.
3. Enfin, on ne peut ignorer l’impact que devrait avoir l’augmentation actuelle des prix pétroliers sur la compétitivité nord-américaine du gaz naturel. Sans nécessairement entraîner une hausse de la consommation du gaz naturel à moyen et long terme, l’amélioration de la compétitivité des prix du gaz naturel en Amérique du Nord favorise le maintien des niveaux de consommation actuels et consolide sa position à l’égard d’autres énergies plus sensibles aux aléas internationaux.

Pour une revue détaillée de l’état du marché du gaz naturel, nous vous invitons à consulter le Bulletin bleu express de février 2022.