Les perspectives de prix du gaz naturel

À pareille date l’an dernier, les marchés financiers affichaient une certaine inquiétude à l’égard de l’évolution des prix du gaz naturel. Un été 2018 plus chaud a amené une demande en gaz naturel plus élevée pour répondre aux besoins de climatisations chez nos voisins du sud, ce qui avait contribué à élever les prix et à réduire de façon importante la croissance du niveau des entreposages de gaz naturel aux États-Unis. Or, des niveaux élevés d’entreposage sont nécessaires en hiver lorsque les besoins de gaz naturel sont supérieurs aux quantités produites. Dans ce contexte, les prix à terme pour les mois d’hiver se sont alors élevés au fur et à mesure qu’approchait l’hiver.
Survient un mois de novembre 2018 particulièrement froid, qui propulse les prix du gaz à des niveaux rarement enregistrés en début d’hiver. En novembre et décembre 2018, le prix spot moyen du gaz naturel s’est situé aux alentours de 5,08 $/GJ, soit 1,46 $/GJ de plus qu’en novembre et décembre 2017.
L’on connaît bien sûr la suite. À l’exception de quelques soubresauts à la fin de janvier et au début du mois de mars, les températures sont retournées plus près des normales et les prix ont évolué à l’intérieur d’une fourchette d'entre 3 et 4 $/GJ.

Dès la fin de l’hiver, les prix du gaz naturel ont affiché une tendance décroissante pour se situer à environ 2,57 $/GJ, contre environ 3,74 $/GJ pour la même période en 2018. Il s'agit là d'un écart important qui s’explique par des températures d’été moins chaudes, des niveaux d’entreposage plus élevés de 14 % et ce, dans un contexte où la production de gaz naturel demeure forte et en croissance.
C’est donc dans un environnement, disons plus optimiste que celui de la fin d’été 2018, que se dessinent aujourd’hui les perspectives de prix pour l’hiver 2019-2020. Avec la mise en service, en deuxième moitié de 2018, des gazoducs Nexus et Rover reliant les champs gaziers des Appalaches au Michigan, le gaz naturel se fait plus abondant dans cette région et dans celle du sud de l’Ontario où se situe le carrefour de Dawn.

Dans ce contexte, et sur la base d’un scénario de températures normales, les marchés entrevoient des prix du gaz naturel qui devraient se situer sous la barre des 4 $/GJ au carrefour de Dawn pour l’hiver 2019-2020.

De nouveaux sites de production de gaz naturel renouvelable (GNR)

Dans le but de permettre à un maximum de clients de pouvoir consommer du gaz naturel renouvelable rapidement, une équipe d’Énergir travaille au développement de partenariats avec de futurs producteurs. Au cours des derniers mois, Énergir a ainsi réussi à conclure plusieurs ententes pour l’achat de GNR qui pourra être distribué dans le réseau gazier au cours des prochaines années. La mise en service de ces projets permettra d’ajouter plus de 20 millions de mètres cubes de GNR dans le réseau d’Énergir et contribuera à l’atteinte de la cible établie par le gouvernement du Québec qui nous demande d’avoir 5 % de GNR distribué dans notre réseau gazier à l’horizon 2025.

Nouveaux sites de production confirmés :
  • Lieu d’enfouissement technique de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie : Valorisation du biogaz en GNR 
  • Société d’économie mixte d’énergie renouvelable de la région de Rivière-du-Loup (SÉMER) : centre de biométhanisation 
  • Ville de Québec : centre de biométhanisation
Une excellente nouvelle pour les clients qui sont intéressés à réduire leur impact environnemental dans le futur.

Suivi sur le dossier du GNR à la Régie

En septembre dernier, la Régie de l’Énergie a rendu une décision concernant la mise en place d’un tarif d’application provisoire pour la consommation de GNR. Par cette décision, elle approuve qu’un tarif de GNR provisoire s’applique depuis le 19 juin 2019. Le tarif d’application définitive devrait, quant à lui, être discuté cet automne avec les différents intervenants au dossier et la Régie de l’énergie en vue d’une approbation finale qui devrait avoir lieu au printemps 2020.

Dans un contexte d’offre de GNR limité, une liste de demandes est mise en place afin d’accepter de nouveaux clients au tarif provisoire, selon certaines conditions. La liste sera établie sur le principe du premier arrivé, premier servi. Ainsi, si vous avez de l’intérêt pour le GNR, n’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller VGE afin de remplir le formulaire dès que possible. Énergir vous contactera dès que des volumes seront disponibles pour vos besoins.

Enfin, Énergir rappelle que les clients ont toujours la possibilité d’acheter du GNR directement auprès d’un fournisseur ou d’un producteur pour s’approvisionner de façon volontaire en GNR.

Suivi sur la cause tarifaire 2019-2020

Dans le bulletin du mois de mai dernier, nous vous avons donné de l’information concernant la cause tarifaire 2019-2020 déposée à la Régie de l’énergie. Il n’y a pas eu, pour l’instant, de confirmation ou de modification à ce propos, mais nous vous tiendrons informé dès que nous aurons des nouvelles.

Efficacité énergétique et consommation réduite chez BP Canada

BP, la compagnie de matériaux de construction de BP Canada, fabrique des panneaux de fibres de bois dans une usine de Pont-Rouge.

Après avoir réalisé une étude de faisabilité, les gestionnaires de l’usine ont décidé d’implanter une mesure de récupération de chaleur sur une des machines de l’usine. Cette chaleur, qui était auparavant perdue, sert dorénavant à préchauffer l’air neuf de trois unités d’apport d’air neuf, ce qui représente un total de 55 000 pieds cubes par minute (pcm). Comment ça fonctionne? Concrètement, c’est une boucle d’eau glycolée installée sur le toit du bâtiment qui permet de transmettre l’énergie récupérée vers les unités d’air neuf.

De plus, cinq autres unités d’apport d’air neuf fonctionnent également maintenant de façon plus efficace grâce à un système de contrôle centralisé. Celui-ci oblige une synchronisation des besoins en air frais en fonction des volumes d’air vicié évacués.

Au total, pour l’usine, c’est plus de 750 000 m³ de gaz naturel qui seront économisés annuellement, soit une réduction des émissions de GES de plus de 1 400 tonnes par année. Enfin, les aides financières d’Énergir ont permis d’optimiser la PRI du client.

Vous souhaitez vous aussi réduire votre consommation d’énergie? N’hésitez pas à en parler avec votre conseiller, qui peut vous accompagner dans la réalisation de tels projets.

Nouveautés dans nos programmes d'efficacité énergétique

Pour continuer à vous aider à consommer moins et mieux, plusieurs nouveautés touchant nos programmes d’efficacité énergétique sont entrées en vigueur le 1er octobre 2019 :
  • Plus de projets admissibles au volet préchauffage solaire
    Auparavant, le programme de préchauffage solaire était seulement admissible pour les projets de préchauffage de l’air utilisé pour le chauffage. Depuis le 1er octobre, la subvention est également offerte pour le préchauffage de l’air utilisé pour les procédés, et pour le préchauffage de l’eau. Tous les projets admissibles peuvent recevoir jusqu’à 200 000 $ de subvention
  • Une subvention plus grande pour les études de faisabilité
    L’aide financière maximale offerte pour la réalisation d’une étude de faisabilité est passée de 20 000 $ à 50 000$. Le montant, qui aide à couvrir les coûts d’une étude pour identifier les possibilités d’amélioration de l’efficacité énergétique d’un bâtiment ou d’un procédé, ne doit toujours pas excéder 50 % des coûts totaux de l’étude.
  • Saviez-vous que nous offrons aussi une subvention pour le thermostat intelligent?
    Vous pourriez obtenir jusqu’à 100 $ de subvention par thermostat intelligent si vous en installez dans vos bureaux. Parlez-en avec votre conseiller si vous êtes intéressé.

À venir : subvention pour un système de gestion de l'énergie (SGE)

Énergir développe actuellement une subvention pour ses clients industriels qui mettent en place un SGE. Ce type de système permet à une organisation d’améliorer sa performance énergétique de façon continue, en réalisant des économies d’énergie et de coûts à long terme. La subvention, qui sera disponible avant la fin de l’année, pourra aller jusqu’à 350 000 $, répartis en quatre étapes distinctes identifiées ci-contre.

Pour toute information sur la subvention pour un SGE ou pour signifier votre intérêt, contactez votre conseiller ou remplissez notre formulaire.

Évolution des prix du SPEDE au cours des trois derniers mois

Au cours des mois de juin à septembre, le prix des unités d’émission dans le marché a d’abord augmenté significativement, passant de 17,10 $ US le 18 juin à un sommet de 17,84 $ US le 3 juillet. Par la suite, les prix ont suivi une tendance généralement baissière, alors que le prix s’établissait, au 19 septembre, à 17,02 $ US.

La troisième vente aux enchères d’unités d’émission de l’année a eu lieu le 20 août dernier. Le prix de vente final des unités d’émission de millésime présent a été établi à 17,16 $ US (22,82 $CAN), alors que celui des unités d’émission de millésime futur a été établi à 16,85 $ US (22,41 $CAN). Les prix de vente étaient relativement conformes au consensus des analystes, ainsi le marché n’a pas expérimenté de volatilité particulière lorsque les résultats de la vente aux enchères ont été rendus publics.

Consultation sur la tarification du carbone

Énergir suit activement les développements sur la tarification du carbone au Québec et au Canada.

Le 18 septembre 2019, le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC) tenait une journée de préconsultation sur des modifications proposées au SPEDE concernant :
  • l’allocation gratuite pour la période 2024-2030
  • les nouvelles mesures d’accompagnement pour l’industrie
Énergir étudie présentement la documentation présentée par le MELCC et entend transmettre ses commentaires, le cas échéant, dans les délais prescrits.

Sur la scène fédérale, Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) a publié, au courant de l’été 2019, un document sur l’approche réglementaire proposée pour la norme sur les combustibles propres (NCP). Cette norme viserait à réduire l’intensité en carbone des combustibles distribués au Canada à compter de 2022 (combustibles liquides) et 2023 (combustibles gazeux et solides). Dans le document, ECCC présente une description détaillée des exigences réglementaires qui découleraient de la NCP pour le groupe des combustibles liquides ainsi que des éléments généraux de design de la NCP qui s’appliqueraient à l’ensemble des groupes de combustibles. Énergir a transmis en août 2019 ses commentaires à ECCC et entend continuer à suivre le développement de la NCP.

Nouveau projet d'investissement

Le 10 juillet 2019, la Régie de l’énergie approuvait, par sa décision D-2019-080, le projet d’investissement visant la desserte en gaz naturel de la nouvelle usine de papier tissu de Kruger à Sherbrooke. Le projet d'investissement permettra à Énergir de desservir la nouvelle usine de Kruger en gaz naturel pour ses besoins de production papier. Ce nouveau projet, donc les coûts sont estimés à 4,5 M$, favorisera le développement économique de la région. Les travaux visant le raccordement de l’usine devraient être complétés pour septembre 2020.