À propos du gaz naturel liquéfié

Le GNL, produit à l'usine LSR d'Énergir, c'est du gaz naturel refroidi à -160 oC, température à laquelle il passe de l'état gazeux à l'état liquide. Une fois liquéfié, il devient 600 fois moins volumineux qu'à l'état gazeux. Cette usine, en fonction depuis le début des années 1970, peut produire près de 10 milliards de pieds cubes par an.

L’usine L.S.R. est munie de trois quais de chargement qui servent à approvisionner des camions-citernes qui alimentent, à leur tour, des stations de ravitaillement destinées aux usines et aux compagnies de transport. L’usine de liquéfaction d'Énergir est la seule usine au Québec et une des plus importantes en Amérique du Nord.

Un approvisionnement facilité

Dans un même espace, il est donc possible d'emmagasiner 600 fois plus d'énergie avec du GNL qu'avec du gaz naturel sous forme gazeuse, un avantage indéniable pour le transport et l'entreposage. Une fois liquéfié, le gaz naturel est entreposé dans des réservoirs cryogéniques. Le GNL peut dès lors être livré à différents clients dans un rayon de plus de 1 000 kilomètres de l'usine LSR d'Énergir.

Des propriétés favorisant l'acceptabilité sociale

Compte tenu de la dynamique actuelle des prix de l’énergie, l’utilisation du GNL peut permettre des gains économiques importants selon le profil de chaque utilisateur. Le GNL permet également d'améliorer le bilan environnemental des entreprises, puisqu'il émet beaucoup moins de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques que les produits pétroliers.
Jusqu'à
35 %
moins de GES par rapport au diésel
Jusqu'à

70 %  
moins de particules fines par rapport au diésel

Le GNL utilisé dans plusieurs secteurs

Le GNL peut permettre permet aux entreprises de votre région de combler des besoins énergétiques variés ; installations industrielles non desservies par le réseau d'Énergir, transport routier, maritime ou ferroviaire, installations minières, etc.
Au Québec, le secteur industriel est responsable de près du tiers des émissions de gaz à effet de serre. Quand une usine utilise le gaz naturel au lieu du mazout pour ses besoins de chauffage, de procédés, de carburant et de génération électrique, elle diminue ses émissions de GES dans une proportion allant jusqu’à 32 %. Il faut également savoir que, dans plusieurs types de procédés industriels, l’électricité ne peut remplacer une énergie thermique comme le mazout ou le gaz naturel. C’est pourquoi la possibilité de s’approvisionner en gaz naturel est un important facteur de développement économique durable.
Le gaz naturel permet plusieurs applications : la production électrique, le chauffage et les procédés ainsi que le transport du minerai. Stornoway Diamonds corporation est d'ailleurs devenue la première entreprise minière du Québec à utiliser du GNL.

« Avec l’approvisionnement en gaz naturel fourni par Gaz Métro GNL, les entreprises ont dorénavant accès à une énergie plus propre, plus performante et à des gains énergétiques substantiels. Cet accès constitue non seulement un avantage pour les entreprises d’ici, mais également un important atout pour la compétitivité du Québec à l’échelle internationale, en contribuant à l’attraction d’investissements étrangers stratégiques pour notre économie. »
Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d’Investissement Québec
Au Québec, le secteur du transport routier constitue le plus grand émetteur de gaz à effet de serre (GES), représentant 43 % des émissions totales. Les véhicules lourds au diesel émettent 28 % de ce total. Dans le domaine du transport, le gaz naturel a fait ses preuves et se distingue par sa combustion plus propre que celle des moteurs diesels. À l’échelle mondiale, plus de 20 millions de véhicules carburent déjà au gaz naturel. Seul carburant de rechange au diesel dans le transport lourd de marchandises, le gaz naturel liquéfié permet aux transporteurs d'économiser et de réduire leur empreinte environnementale.
En appui à la Stratégie maritime du Québec, le GNL offre une solution concrète à la lutte aux changements climatiques et permet de réduire l'impact environnemental des opérations de plusieurs acteurs de l'industrie maritime, qui se tournent maintenant vers le GNL.

Le nouveau système d’approvisionnement en carburant GNL, développé par Énergir, est disponible au Port de Montréal depuis l’été 2017 et le sera sous peu au Port de Québec. Cela constitue un jalon important qui permettra aux armateurs d’ici et d’ailleurs de se conformer aux normes de plus en plus strictes en matière d’émissions polluantes.
Le Groupe Desgagnés, un important armateur québécois, a par ailleurs fait l’acquisition de quatre navires à bicarburation au GNL. Le premier navire est déjà en opération sur le fleuve Saint-Laurent et les Grands-Lacs. Voir la vidéo

La Société des Traversiers du Québec a récemment mis en opération le F.A. Gauthier en juillet 2015, premier traversier en Amérique du Nord à utiliser le GNL comme carburant. Deux autres traversiers sont en commande.
Besoin de plus d'information?
Contactez notre équipe dédiée aux affaires municipales qui saura vous répondre.

Contactez-nous