Une solution économique

En plus des avantages environnementaux, le gaz naturel pour véhicules permet de réaliser des économies potentielles jusqu’à 35 % comparativement au diesel et ce, dès les premiers kilomètres. Raison de plus pour rouler bleu! Le gaz naturel permet à votre municipalité, à votre budget et à la planète de respirer mieux.
— Graphique comparant les coûts annuels de carburant1 pour un camion à ordures consommant en moyenne 96,5 l de diesel par 100 km. Basé sur un kilométrage annuel de 40 000 km. Les coûts de gaz naturel correspondent à un moteur 100 % gaz naturel comprimé (GNC).

Deux options pour diminuer les GES

Le gaz naturel de source traditionnelle : sous sa forme comprimé (3 600 psi pour son stockage dans le réservoir des véhicules), le gaz naturel pour véhicules permet de réduire jusqu’à 25 % les émissions de GES.

Le gaz naturel renouvelable (GNR) : produit à partir des sites d’enfouissement ou à partir de la collecte des matières organiques et des déchets agricoles, le GNR peut aussi être comprimé et ainsi propulser les véhicules à partir d’une énergie 100 % carboneutre, produite localement.

Un carburant adapté à différents types de véhicules

  • Choisissez une alternative pour la réduction des GES, des polluants atmosphériques et du bruit.

  • Rendez vos véhicules légers carboneutres grâce à une motorisation au gaz naturel combiné à du biométhane!

  • Saviez-vous qu’en Amérique du Nord plus de 30 % des autobus roulent au gaz naturel?

  • Au Québec, déjà six entreprises de collecte de matières résiduelles privées opèrent des camions bennes à gaz naturel.

Subventions

Bénéficiez de subventions pouvant atteindre jusqu'à 30 000 $ pour l'achat d'un camion à gaz naturel, grâce au programme Écocamionnage. De plus, Énergir offre des subventions à l’installation d’une station de ravitaillement privée.

Dans le cadre de l’initiative pour le déploiement d’infrastructures pour les véhicules électriques et les carburants de remplacement, Ressources naturelles Canada offre des subventions de 50 % des dépenses admissibles pour la construction d’une station publique, et ce, jusqu’à concurrence de 1M$.

Contactez-nous

La Route bleue

Placées de façon stratégique, les stations publiques de ravitaillement couvrent des grands axes routiers répartis à travers le Québec. Avec une station de ravitaillement publique sur votre territoire, vous offrez des bénéfices additionnels à vos citoyens et aux camionneurs qui y transitent. Vous pouvez également investir dans votre propre station privée afin d’alimenter les véhicules de votre parc municipal. Une belle façon d’utiliser son gaz naturel renouvelable, lorsque vous en produisez!

Voir la Route bleue

Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles

En mars 2016, l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a fait l’acquisition d’un camion-benne alimenté au gaz naturel, une première à la Ville de Montréal.

« Je suis fière que notre arrondissement soit pionnier de ce saut vers le gaz naturel. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet-pilote de développement durable dont l’objectif est la réduction des gaz à effet de serre. » Madame Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement

Ville de Magog

Sani-Estrie fait partie d’une série d’entreprises québécoises du secteur qui ont pris le virage du gaz naturel, dont EBI, Vision Enviro Progressive, TTI Environnement et Gaudreau Environnement. Toutes trouvent dans ce carburant une façon d’améliorer l’efficacité de leurs parcs de véhicules, tout en contribuant à un meilleur environnement pour la collectivité.

« Au-delà des profits, notre souhait est de contribuer à un meilleur environnement pour les générations futures. Le gouvernement encourage les municipalités à réduire leurs émissions de GES et on ne va pas tarder à voir certaines d’entre elles mettre ce critère de l’avant dans leurs appels d’offres. À mesure que notre industrie prend part au mouvement, les choses vont changer. » M. Sylvain Gagné, copropriétaire de Sani-Estrie
Besoin de plus d'information?
Contactez notre équipe dédiée aux affaires municipales qui saura vous répondre.

Contactez-nous

1 Selon les prix en vigueur du 1er mai 2017 au 30 avril 2018. Basé sur les tarifs d'Énergir et ceux d’Hydro-Québec approuvés par la Régie de l’énergie (en fonction d’une consommation électrique de base), et les prix à la rampe du mazout à 2 % de souffre incluant notamment le transport, la distribution ainsi que le SPEDE.