Finis les désagréments du diesel!

  • Bruit réduit jusqu’à 10 décibels de moins — Au ralenti, 10 véhicules au gaz naturel valent 1 moteur diesel
  • Démarrage à froid en toute fiabilité, même en hiver — Température d’auto ignition de 595 degrés pour le gaz naturel versus pour 290 degrés le diesel
  • Ne nécessite pas d’injection d’urée et autres système complexes de traitement des gaz d’échappement
  • Aucune mauvaise odeur dans l’habitacle, sur les mains ou sur les vêtements

Une feuille de route irréprochable!

  • Une industrie encadrée par une réglementation stricte et exhaustive,
  • Les transporteurs opèrent et ravitaillent leurs véhicules en toute tranquillité d’esprit.
  • Les réservoirs des camions sont munis d’une valve de sûreté qui libère le gaz naturel en cas de surpression.
  • En cas d’accidents, les véhicules au gaz naturel sont plus sécuritaires que ceux au diésel.
  • Le gaz naturel n’est pas toxique
  • Plus léger que l’air, le gaz naturel se dissipe rapidement, sans risque de contaminer les sols ou les cours d’eau
  • Véhicules

    Les véhicules neufs au gaz naturel sont soumis aux règlements de sécurité de Transports Canada ainsi qu’aux normes d’émissions d’Environnement Canada. Mais dans le cas où un véhicule existant est converti au GNC ou au GNL, ce sont les provinces qui dictent les règles. Au Québec, la conversion doit respecter le Code d’installation au gaz naturel pour véhicules (CAN/CSA-B109) et doit être supervisée par un mécanicien titulaire du Certificat TCG d’Emploi-Québec. Les véhicules convertis sont aussi soumis au Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers, incluant l’inspection périodique du système d’alimentation en carburant.
  • Stations de ravitaillement

    Les stations de gaz naturel comprimé (GNC) doivent respecter le Code d’installation des centres de ravitaillement de gaz naturel (CAN/CSA–B108). Celles qui offrent du gaz naturel liquéfié (GNL) suivent la norme GNL : production, stockage et manutention (CAN/CSA Z276-07). La mise en marche initiale, l’entretien, la réparation ou le démantèlement des stations doivent être supervisés par une personne titulaire du certificat TIRGNC ou TIRGNL d’Emploi-Québec.
  • Ateliers mécaniques

    Les installations intérieures d’entretien des véhicules au gaz naturel font l’objet d’un guide technique produit par Ressources naturelles Canada, qui détaille les recommandations nécessaires pour travailler en toute sécurité. La mise en marche initiale, l’entretien, la réparation ou le démantèlement des stations doivent être supervisés par une personne titulaire du certificat TIRGNC ou TIRGNL d’Emploi-Québec.
Nous y allons à 100 % parce que nous y croyons.

Daniel Goyette, Président C.A.T.

Publication

Pour en connaître plus sur l'utilisation du gaz naturel dans le transport, nous vous invitons à consulter notre brochure : Rouler au gaz naturel (PDF)

Le gaz naturel vous intéresse?

Contactez votre représentant sans plus tarder.